To bio or not to bio ? - Pour garder la planète en vie, cessons de vivre au-dessus de nos moyens eBook

Sennaestube.ch To bio or not to bio ? - Pour garder la planète en vie, cessons de vivre au-dessus de nos moyens Image

DESCRIPTION

Les matières premières sont à la base de tout ce que nous consommons. Elles conditionnent non seulement notre existence, mais également toutes les manifestations de la vie sur Terre. Or, nous vivons largement au-dessus de nos moyens. L'ensemble des ressources de la planète, déjà mises à mal par les aléas du changement climatique et de l'essor démographique subissent de plein fouet les effets d'une consommation humaine boulimique. L'environnement dans son ensemble en pâtit, les tensions géostratégiques pour le contrôle des ressources s'exacerbent, le fossé entre pauvres et riches se creuse, les crises se succèdent. Dans cet ouvrage, Jacques-Pascal Cusin nous propose de passer du constat à l'action. Il nous incite notamment à alléger notre empreinte écologique, à reconsidérer la mondialisation des échanges et à encourager une agriculture propre, respectueuse du principe de souveraineté alimentaire. Ces "réformes" nécessitent une profonde modification de nos habitudes de consommation, étayée par une nouvelle définition des notions de progrès, de croissance, de développement et de bien-être. Il en va de notre qualité de vie et de celle des générations futures.

INFORMATION

NOM DE FICHIER
To bio or not to bio ? - Pour garder la planète en vie, cessons de vivre au-dessus de nos moyens.pdf
ISBN
9782501058919
TAILLE DU FICHIER
7,30 MB

To bio or not to bio ? - Pour garder la planète en vie, cessons de vivre au-dessus de nos moyens PDF. Découvrez de nouveaux livres avec sennaestube.ch. Télécharger un livre To bio or not to bio ? - Pour garder la planète en vie, cessons de vivre au-dessus de nos moyens en format PDF est plus facile que jamais.

TÉLÉCHARGER LIRE EN LIGNE

Dans la région des Hauts de France, seulement 1,8% des terres agricoles sont cultivées en bio selon la DRAAF.Rien d'étonnant lorsqu'on sait que pour les agriculteurs, nombre d'entre eux déjà en grande précarité, le chemin est jonché d'obstacles… En partant du constat que la conversion au bio s'avère souvent contraignante, longue et peu rentable à court terme pour les ...

Déjà, les lacs Huron et Michigan sont au-dessous de leur niveau de plus de 60 cm. Au niveau du Québec, entre Montréal et la ville de Québec, là où le fleuve est peu profond à l'exception d'un étroit canal, cette diminution du débit de l'ordre de 1 500 à 2 200 mètres cubes par seconde pourrait avoir pour effet d'assécher le lit du fleuve dans une proportion importante de 30 ...

LIVRES CONNEXES
T'choupi aime doudou
L'enfance retrouvée - Une vie en psychanalyse
De Gaulle - La passion de la France
Y a-t-il un grand architecte dans l'Univers ?
Vivre sur l'eau - Bateaux, cabanes et autres maisons flottantes
Dinosaures et animaux disparus
L'intervention systémique dans le travail social - Repères épistémologiques, éthiques et méthodologiques
Prières pour toute la famille
Informatique 2e année MP, PC, PT, PSI
Les flammes de pierre
Le livre pour se muscler le + facile du monde - Spécial femmes
Histoire des hôpitaux de Montpellier - Tome 5, L'hôpital Lapeyronie, l'hôpital Arnaud de Villeneuve et le Centre administratif André Benech